La technique de l’auto fellation : oui, mais…

Schéma de l'autofellation : l'art de s'autosucer.

Comment se sucer tout seul ? On en rêve tous, mais est-ce possible ?

Comment faire une autofellation ?

Se sucer tout seul le pénis est un kiff absolu qui suscite les légendes les plus folles. Par exemple, de nombreux journaux avaient annoncé que le chanteur, Marylin Manson, s’était fait enlever deux côtes pour pouvoir se mettre le gland dans la bouche…
Parce qu’en effet, pour réussir la technique de l’autofellation, vous allez devoir vous plier en deux !

La meilleure manière est de se mettre allongé sur un lit, ou un canapé, puis d’entamer une galipette arrière. Vous savez, ce mouvement de gymnastique qu’on vous obligeait à faire à l’école et qui pouvait vous faire super mal au dos s’il était mal exécuté.
Une fois que votre sexe est au niveau de votre bouche, arrêtez le mouvement. Si vous êtes en pleine érection, vous pourrez alors mettre votre pénis dans entre vos lèvres.

Si vous êtes extrêmement souple, ou super bien monté, vous pourrez sûrement réussir l’autofellation en étant simplement assis. Quelle chance !

Pourquoi tenter de s’autosucer ?

Parce que c’est bon ! Excellent, même ! Les sensations procurées par la bouche et la salive sont uniques. Même s’il est difficile en s’autosuçant de connaître un plaisir similaire à ceux que peuvent procurer un partenaire, la technique fait beaucoup de bien.
Essayez de jouer avec votre langue sur le gland, puis de faire quelques va et vient. Ne lésinez pas sur la salive pour lubrifier au maximum. Si vous maintenez facilement la position, vous pouvez vous branler en même temps.
Pour les plus imaginatifs, mettez une scène de fellation sur votre télé. Vous ne la verrez sûrement pas, puisque votre regard arrive un peu sur vos testicules…Mais, le bruit de salive émis par les salive, couplés aux sons un peu surjoués de l’actrice, est annonciateur d’une excitation extrême et d’une éjaculation de folie.

S’autosucer, est-ce sale ?

Avec la technique de l’autofellation, on arrive au dilemme que connaissent toutes les femmes : avaler, recracher ou refuser tout contact avec le sperme !
Seules vos envies peuvent décider pour vous. À titre personnel, je ne comprendrais pas l’utilisation de la bouche si c’est pour se finir avec la main et un mouchoir.
Si vous êtes des plus excités, vous pouvez vous jouir au visage, et vous ressentirez sûrement une impression de saleté une fois votre adrénaline retombée. Pour les semi-warriors, jouissez dans votre bouche et avalez, ou recrachez directement après dans un mouchoir.

L’autofellation, est-ce possible pour tous ?

L’autofellation se mérite ! À l’instar de certaines positions sexuelles dans le Kâma-Sûtra, tout le monde ne peut pas le pratiquer. En effet, pour pouvoir toucher sa bite avec la bouche, il faut deux choses :

  • une grande souplesse
  • un sexe assez long

Pour la plupart d’entre nous, notre tête arrivera à quelques centimètres du gland et nous devrons nous rabattre sur des techniques de masturbation manuelles, ou sur l’aspirateur pour ressentir une succion.
Par contre, si vous êtes gymnaste ou pratiquez un sport qui réclame une grande souplesse comme les sports de combat, vous avez plus de chances d’y arriver.
Et pour les personnes obèses avec un mini sexe, n’essayez même pas, vous risquez juste de vous complexer à mort ! Rappelez-vous ce que j’ai dit plus où, les sensations ne valent pas celles de la bouche d’une partenaire donc rabattez-vous sur un beau substitut.